26
Nov-2018

10 astuces pour atteindre le toit de l’Afrique

Arc en ciel sur le Kilimandjaro par Seth Phillips-OlsonDécouvrez les 10 astuces à suivre pour atteindre le sommet de la plus haute montagne Africaine, le Kilimandjaro !

1. ALLEZ HOP, ON S’ENTRAÎNE !

Il est primordial de bien s’entraîner avant de grimper 5895m ! Alors oui, le Kilimandjaro est réputé pour être accessible à tout le monde mais tout de même ! Il est conseillé de pratiquer un sport régulièrement ou de s’y mettre au moins 4 à 5 mois avant l’ascension. Vous pouvez, par exemple, randonner sur les montagnes qui vous entourent tout en portant un sac de 5 à 7kg sur le dos ou si vous n’avez pas de montagnes à grimper, vous pouvez utiliser les appareils de fitness de votre salle de sport. Il existe toujours une solution pour se préparer à vivre dans les meilleures conditions cette fabuleuse aventure. Pas d’excuses !

Pose yoga sur le Kilimandjaro2. NO STRESS !

Il est vrai que vous allez passer 6 à 8 jours sur une montagne tout de même assez impressionnante, mais le stress de l’échec risque de vous faire perdre vos moyens et vos forces. Laissez-vous guider par vos accompagnateurs, immergez-vous dans cette nouvelle culture, ouvrez grands les yeux et profitez !
Et souvenez vous… ! Le sommet est à la portée de tout le monde.

3. REGARDEZ AUTOUR !

Vous allez traverser des paysages de toute beauté. À chaque pas vous découvrez un nouveau décor. Les pentes du Kilimandjaro sont composées de 5 écosystèmes : la forêt de montagne, la bruyère, la bruyère d’altitude, le marais et le désert alpins. Cette montagne emblématique offre non seulement un spectacle féerique grâce à son blanc manteau mais aussi un capital environnemental unique.
Vous avez la chance d’apercevoir des panoramas exceptionnels sur le Kibo (le plus haut sommet du Kilimandjaro) et sur la vallée. Lorsque la nuit prend ses quartiers, Moshi et ses lumières vous ouvrent les portes d’une nouvelle dimension, soyez prêts !

4. « POLE POLE » (doucement en swahili )

La règle suprême de vos accompagnateurs se résument en deux mots ; ne vous précipitez pas, avancez doucement (cela vous donne l’avantage de regarder autour de vous !). Pourquoi « pole, pole » ? Parce que l’altitude exige deux fois plus d’efforts et de temps de récupération. Si vous marchez lentement l’impression d’essoufflement est amoindrie.

5. L’IMPORTANCE DU SOMMEIL

Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de bien dormir dans une tente posée sur un terrain rocailleux. Pensez à emporter un bon matelas auto-gonflant, il pourra sauver quelques heures de sommeil précieuses !
Sachez que la température extérieure approche le zéro très rapidement la nuit. Habillez-vous chaudement. La clef est d’enfiler des couches de vêtements superposables. Si votre sac de couchage est un peu trop grand et que le froid s’infiltre entre vos os, mon astuce est de le remplir de vos vêtements du lendemain. Le bonus est qu’ils sont bien chauds lorsque vous les enfilez le matin !

6. BUVEZ… DE L’EAU !

Vos guides de montagne ne vous le disent jamais assez : « Maji, Maji ! ». Boire de l’eau permet de réguler votre système interne et de lutter contre les effets de l’altitude. Alors oui, vous en avez assez parfois de boire de l’eau insipide, pensez à transporter avec vous ces fameuses petites poudres aux saveurs diverses. Elles ajouteront un peu de fun dans votre eau claire.

7. GARDEZ VOTRE APPÉTIT

Manger vous donne de l’énergie pour continuer ! N’hésitez pas à dévorer tout ce que l’on vous sert aux repas ! Le mal des montagnes peut provoquer une perte d’appétit. Souvenez vous ; la nourriture est le seul remède qui vous remettra sur pieds ! Ma petite astuce : amener avec vous des petits snacks qui vous donnerons envie de manger (ex : la viande séchée des Américains est un bon support énergétique).

Chaussures de marches pour kilimandjaro. Van Grotenhuis

8. PRENEZ SOIN DE VOS PIEDS…

Évitez à tout prix les ampoules aux pieds ! Vos chaussures de randonnées doivent avoir été utilisées précédemment et donc, être « cassées ». En cas d’ampoules amenez dans votre trousse à pharmacie de la fameuse double peau (Compeed).
Lors des descentes les pieds souffrent. Vos chaussures doivent être à la bonne taille (demandez conseil à un spécialiste lors de l’achat de vos chaussures) pour éviter que vos orteils ne tapent contre le bout de la chaussure, parce que ça, ça fait mal !

9. JE VAIS BIEN, TOUT VA BIEN !

Voici une astuce très personnelle ; avant que le mal de tête ne s’installe, concentrez vous sur ce mal, respirez très profondément et pensez à autre chose. Votre esprit est souvent plus fort que votre corps !

10. L’ENCADREMENT

La qualité de formation des guides de montagne, les repas et les ingrédients choisis, la qualité de l’hébergement, une prise en compte de la sécurité en montagne sont des points non négociables lorsque vous choisissez la compagnie touristique qui vous accompagnera dans cette extraordinaire aventure !

Vous allez y arriver !
PS: Vivez ce moment à fond, parce que, finalement, 7 jours passent si vite!

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec